Kit solaire autonome refuge de montagne
Kit solaire autonome pour loge agricole
Kit solaire pour chalet en altitude
Electrification solaire pour chalet de montagne
Kit solaire pour chalet en Haute-Savoie
Kit électrification solaire restaurant en montagne
Electrification autonome d'un container pour Total
Electrification par le solaire d'une habitation sur l'île de Saint-Barthélemy
Panneaux solaires photovoltaïque au Maroc
Kit solaire autonome refuge de montagne

Ce qu'il faut savoir avant de choisir un kit solaire en autoconsommation

Vous envisagez l'achat d'un kit solaire autoconsommation, c'est une bonne idée, reste à savoir lequel. Un kit autoconsommation ne sait pas emmagasiner l'énergie produite. L'intégralité est injectée dans votre réseau privé. La partie que vous allez consommer réduira directement la consommation d’énergie en provenance d'EDF. Par contre si vous produisez trop, vous consommerez une partie et l’autre partira dans le réseau EDF. Le compteur ne tournera pas à l'envers, du coup cette partie d'énergie produite sera non valorisée.

Première étape : estimer votre consommation plancher

Cette première étape consiste à estimer à peu près votre consommation plancher de journée. C'est la consommation permanente régulière de votre habitation. Une maison d'habitation, même en journée sans personne dedans a une consommation permanente liée aux équipements qui fonctionnent en continu :

  • VMC
  • box internet
  • réfrigérateur
  • congélateur
  • pompe de circulation (chaudière...)
  • appareils en veille
  • chargeurs
  • téléviseur, ordinateurs, éclairage qu'on a oublié d'éteindre avant de partir
  • chauffage



S'il y a une activité humaine régulière, la consommation plancher sera encore plus élevée

  • électroménager
  • téléviseur
  • musique
  • ordinateur
  • etc...



Si vous avez une pompe de piscine, un jacuzzi ou tout autre appareil de ce type-là, ils se rajoutent aux consommations ci-dessus. Une pompe de piscine moyenne consomme 750W soit 1800kWh/an avec 8h/jour sur 200jour/an. Soit plus de 300€/an juste pour ce poste qui peut facilement passer en solaire.

Deuxième étape : choisir le kit autoconsommation le plus adapté à votre consommation

Une fois estimé votre consommation plancher, le travail est fini, vous pouvez choisir le kit le plus approprié.

Si votre kit est sous-dimensionné ça fonctionnera sans problème, mais vous auriez pu avoir un meilleur taux d'autoproduction, c'est à dire avoir un peu plus de solaire dans votre mix énergétique.

Si votre kit est surdimensionné, ça fonctionnera sans problème, mais une partie de l'énergie produite lorsque les meilleures conditions sont réunies (ciel parfaitement bleu, soleil parfaitement en face des panneaux) ne sera pas consommée, vous baissez ainsi votre taux d'autoconsommation.

L'idéal est de choisir une puissance de panneau solaire entre 0% et 30% au-dessus de votre consommation plancher.

Pourquoi avoir plus de puissance solaire que de consommation : tout simplement parce que la plupart du temps les panneaux fonctionnent en dessous de leur puissance nominale, cette dernière étant mesurée dans des conditions laboratoire rarement réunies sur le terrain : ciel voilé, température de panneau plus élevée, pertes dans les câbles et onduleurs, angle relatif du soleil, etc...

Ce qu'il faut savoir avant de choisir un kit solaire en autoconsommation

Vous envisagez l'achat d'un kit solaire autoconsommation, c'est une bonne idée, reste à savoir lequel. Un kit autoconsommation ne sait pas emmagasiner l'énergie produite. L'intégralité est injectée dans votre réseau privé. La partie que vous allez consommer réduira directement la consommation d’énergie en provenance d'EDF. Par contre si vous produisez trop, vous consommerez une partie et l’autre partira dans le réseau EDF. Le compteur ne tournera pas à l'envers, du coup cette partie d'énergie produite sera non valorisée.

Première étape : estimer votre consommation plancher

Cette première étape consiste à estimer à peu près votre consommation plancher de journée. C'est la consommation permanente régulière de votre habitation. Une maison d'habitation, même en journée sans personne dedans a une consommation permanente liée aux équipements qui fonctionnent en continu :

  • VMC
  • box internet
  • réfrigérateur
  • congélateur
  • pompe de circulation (chaudière...)
  • appareils en veille
  • chargeurs
  • téléviseur, ordinateurs, éclairage qu'on a oublié d'éteindre avant de partir
  • chauffage



S'il y a une activité humaine régulière, la consommation plancher sera encore plus élevée

  • électroménager
  • téléviseur
  • musique
  • ordinateur
  • etc...



Si vous avez une pompe de piscine, un jacuzzi ou tout autre appareil de ce type-là, ils se rajoutent aux consommations ci-dessus. Une pompe de piscine moyenne consomme 750W soit 1800kWh/an avec 8h/jour sur 200jour/an. Soit plus de 300€/an juste pour ce poste qui peut facilement passer en solaire.

Deuxième étape : choisir le kit autoconsommation le plus adapté à votre consommation

Une fois estimé votre consommation plancher, le travail est fini, vous pouvez choisir le kit le plus approprié.

Si votre kit est sous-dimensionné ça fonctionnera sans problème, mais vous auriez pu avoir un meilleur taux d'autoproduction, c'est à dire avoir un peu plus de solaire dans votre mix énergétique.

Si votre kit est surdimensionné, ça fonctionnera sans problème, mais une partie de l'énergie produite lorsque les meilleures conditions sont réunies (ciel parfaitement bleu, soleil parfaitement en face des panneaux) ne sera pas consommée, vous baissez ainsi votre taux d'autoconsommation.

L'idéal est de choisir une puissance de panneau solaire entre 0% et 30% au-dessus de votre consommation plancher.

Pourquoi avoir plus de puissance solaire que de consommation : tout simplement parce que la plupart du temps les panneaux fonctionnent en dessous de leur puissance nominale, cette dernière étant mesurée dans des conditions laboratoire rarement réunies sur le terrain : ciel voilé, température de panneau plus élevée, pertes dans les câbles et onduleurs, angle relatif du soleil, etc...

Vous avez un projet d'autoconsommation solaire ? Contactez-nous.